Aleu Soulan

AccueilJ.S.BachThoras XVIIeAleu SoulanVillefrancheE-mail

  Cette page reconstitue l'histoire de la vallée de Soulan et la vie de ses habitants entre le XVIIe et le XXe siècle, terre d'origine d'une partie de ma famille.
L'ancienne seigneurie, partie de la vicomté de Couserans, couvrait les deux communes actuelles d'Aleu et Soulan et une partie de celle d'Erp, toutes trois dans le département de l'Ariège.

 Les pages commencent par six tableaux de la seigneurie telle qu'elle était avant la Révolution de 1789 :

     Le milieu physique , présentation géographique de la vallée de Soulan ;
     Syndic, seigneur et administration royale : les différents pouvoirs séculiers qui régissent la vie de la vallée ;
     L'église : l'évêché, les paroisses, le rôle de l'église dans la vie sociale ;
     Quelques fragments d'histoire de France telle qu'elle est vécue dans la vallée ;
     L'activité humaine : implantation foncière, cultures, artisanat, commerce ;
     La vie quotidienne : logis, alimentation, habits, coutumes.

Saint Pierre de Soulan, vue depuis la route de Boussan 


 Suivent trois pages sur les évolutions et les transformations des deux communes d'Aleu et Soulan après 1789 :

     Les premières années de la République : les conséquences de la lame de fond démographique, amorcée vers 1730 et qui culmine après 1789, les premiers signes de crise et les premiers départs ;
     L'école Républicaine : une mise en place indispensable, volontariste mais laborieuse, comme révélatrice d'un profond changement ;
     Les tragédies du milieu du XIXe siècle, l'exode et la fin d'un monde.

 

 Le quartier d'Espoueix et l'église Saint Benoît, tout en haut du village d'Aleu. Une vue imprenable sur les bois de Cominac et sur le mont Valier.
La terminaison « eix » se prononçait « èïch », et Espoueix se prononçait Espouèïch. De même, Buleix était dit Bulèïch et écrit Bulège sur la carte de Cassini et sur certains actes notariés. Il en allait de même de Soueix (Souège), Seix et d'autres lieux-dits.

 Et pour finir quelques annexes :

     Les anciennes mesures en vigueur jusqu'à la Révolution
           (
    cette annexe s'ouvre systématiquement dans une fenêtre indépendante) ;
     Les vieux métiers que l'on découvre dans les archives ;
     Une bibliographie relative à la vallée de Soulan et à ses alentours ;
     Les archives généalogiques disponibles ;
     Une transcription partielle de la première lettre de M. de Froidour du 1
    er septembre 1667 ;
     Une copie tardive (1791) de l'accord de 1602 entre le syndic de Soulan et Marguerite de Serres, dame de Sainte-Colombe, seigneuresse de Soulan ;
     Une brève chronologie des évènements marquants de la vie de Soulan : catastrophes, guerres, dates importantes, etc.


 Vus depuis le chemin de Jourtau,
Le Castet d'Aleu (au premier plan)
Le Pont et Buleix (au fond).

 

  Il est toujours délicat de faire revivre un monde qui n'existe plus.
La description du mode de vie des habitants me vient, essentiellement, des souvenirs que m'ont rapportés
mon arrière-grand-mère, son frère mon arrière-grand-oncle, mon grand-père et ma grand-tante.
Bien que recoupés avec ceux d'autres habitants ou de leurs descendants,
et consolidés à la lumière du contenu des archives,
ces souvenirs restent nécessairement subjectifs.
T
oute remarque, critique, indication d'une source de renseignements, etc. est la bienvenue !
Utilisez le bouton "E-mail" en haut de cette page ou tout autre moyen à votre convenance.
Merci d'avance.